Menu de navigation

Nous avions beaucoup entendu parlé de Buenos Aires, de son dynamisme culturel comme de son héritage européen, et l’heure est venue de se faire sa propre opinion!

Arrivés chez notre couchsurfer très sympa Mariano, nous prenons possession des lieux en cherchant à découvrir les ambiances des quartiers – espagnols et italiens principalement, les saveurs exquises des viandes argentines inégalables, les abords du Rio de la Plata, ses voiliers centenaires au devant des grattes-ciel, les « ferias » où les artisans se suivent dans la rue pour vendre tasses à maté (l’art de boire le maté, cette sorte de thé, est une institution ici) et tannerie principalement, les musées nombreux et variés…

Nous découvrons une ville très proche de l’architecture de nos villes françaises, une nourriture se rapprochant elle aussi beaucoup de notre cuisine occidentale, mais ne nous y trompons pas, nous sommes toujours en Amérique du sud.

L’offre culturelle nous est apparue particulièrement riche ; on ne compte pas le nombre de chanteurs, de groupes de musique ou encore de danseurs dans les rues comme dans le métro.

Immersion d’anniversaire

Avec Mariano
Allemagne-Argentine-France

Au lendemain de notre arrivée, alors que nous avions programmé une « soirée tango », Mariano nous propose de l’accompagner à une soirée d’anniversaire d’une amie. Nous nous retrouvons alors à minuit (ici, les repas sont décalés de 2 heures par rapport à nos habitudes françaises, et il n’est pas question de se rendre dans un bar ou une soirée avant minuit!) chez l’amie en question, où nous faisons la connaissance d’un groupe d’une bonne dizaine de personnes. Après une petite bouffe en papotant avec les argentins (une bonne manière de s’habituer à leur façon très particulière de prononcer leur langue castillane) tout en dégustant du vin rouge (hourra, nous revoilà dans un pays de pinard!), il est temps de passer aux choses sérieuses… la danse! Si nous pensions que l’ambiance était peu propice à s’élancer sur la piste de danse, c’était sans compter la ferveur des argentins quand il s’agit de bouger son corps.
Le plus étonnant, c’est qu’ils sont très traditionnels dans leur choix de chansons comme de danse, grands adeptes de danses folkloriques bien loin de nos rock anglais ou musique électro… Nous avons donc fini la soirée (ou plutôt la fin de nuit) à apprendre les pas de la cumbia.

Objectif tango

Impossible de quitter Buenos Aires sans avoir pu profiter de l’incontournable tango, cette danse née dans le quartier des immigrés de la Boca. Aujourd’hui devenu très touristique, cet ancien quartier de pêcheurs aux maisons colorés est devenu plus une vitrine vivant essentiellement de la vente de produits touristiques pas forcément très typiques comme des portes clés, des cartes postales, des tee-shirts I love Buenos Aires, j’en passe et des meilleures…

Lors de notre dernière journée, nous sommes passés par la « feria de Santelmo », cette immense foire où se rassemblent artistes et artisans. Malgré ce que l’on nous avait annoncé, pas de danseurs de tango dans cette rue très fréquentée en cette heure trop avancée de la journée. Il nous reste quelques petites heures avant de prendre notre bus de nuit… sans trop réfléchir, nous nous dirigeons sur un coup de tête vers le seul endroit de la ville où les danseurs de tango se produisent de jour, le quartier de la Boca!

Tango
Tango

Malgré des expressions moins passionnées que ce que nous avions déjà aperçu dans la rue le premier jour, nous avons été impressionnés par le niveau technique du couple, ainsi que de la rigueur de cette danse qui est bien loin de la salsa et ses rythmes endiablés à laquelle nous commencions à nous habituer!

    5 Commentaires

  1. Un petit air du mariage de ta cousine au Brésil, entre Salsa et le Hip-hop ! 😉

  2. Coucou Camille et Ludo, les enfants sont tellement pris par vos aventures, vos photos qu’ils n’ont pas le temps de vous écrire, c’est bon signe. En tout cas, il s’éclatent et je ne calcule plus le nombre de : « elle est trop belle cette photo » !
    Nous sommes ravis car vous allez pouvoir nous faire une démonstration de tango à votre retour

    • Nathalie, pour pouvoir vous faire une démonstration à notre retour, il faudrait que Ludo veuille bien prendre une leçon :-p

  3. Coucou Ludo et Camille, j’aimerais savoir qu’elle est le plat favori en argentine ? quelle est l’alimentation de base ?

    • Salut Elouan,
      Pour répondre à ta question, les repas des argentins ressemblent beaucoup à ceux de chez nous :
      – pour le petit déjeuner, ils prennent souvent un café, un jus d’orange et des petits croissants qu’ils appellent « demi lune » (media luna)
      – pour les repas du midi et du soir, les argentins adorent la bonne viande rouge qui est très savoureuse ; ils la mangent souvent accompagnée de frites ou de purée. Pour manger sur le pouce, le sandwich jambon beurre de chez nous est remplacé par les empanadas, cette sorte de chausson fourré à la viande, au fromage ou aux légumes, qui sont très bons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *