Menu de navigation

Après des trajets en train épuisants (sur lesquels on ne va pas encore revenir rassurez-vous), notre arrivée à Darjeeling (oui, c’est bien le Darjeeling visible sur presque tous les paquets de thé dont on parle) a été paradisiaque : des sommets enneigés, une petite ville tranquille bien éloignée du brouhaha permanent des autres villes indiennes, une mentalité bien à part, une cuisine népalaise qui change des plats épicés auxquels on s’était habitués… Il faut préciser que Darjeeling est dans l’Himalaya, et que la plupart de ses habitants sont tout simplement originaires du Népal ou du Tibet. Les visages indiens qui nous étaient désormais familiers y sont quasi absents, ici ce sont des peuples de l’Himalaya, et même l’état d’esprit qui y règne y est bien différent. En bref, on a un peu l’impression d’arriver dans un autre pays!

Le prix de cette quiétude, c’est qu’il nous a fallu braver le froid de l’hiver dans cette région, puisque même les hôtels (ou du moins le nôtre) ne connaissent pas le chauffage, et ce alors même que les températures frôlent le négatif en ville!

Après plusieurs semaines sans autre sport que nos marches quotidiennes pour se rendre d’un lieu à un autre, nous n’avons pas résisté à l’appel de la montagne et nous sommes offerts un trekking de 5 jours au beau milieu de l’Himalaya. Au sein du parc national de Singalila, ce trekking flirtait avec la frontière népalaise, et culminait à Sandakhpu, modeste sommet himalayen avec ses 3636m (ce qui, au vu des températures en cette période de l’année,-3°C la nuit dans la chambre, nous suffisait amplement!). On a eu la chance d’y avoir une vue splendide au lever de soleil sur de nombreux sommets à plus de 8000m d’altitude, dont l’Everest, mythique plus haut sommet du monde… Les souvenirs sont mieux que les photos! On a également passé de bons moments avec notre guide Sandosh, un garçon vraiment gentil d’origine népalaise, tombé dans le milieu de la montagne depuis très jeune, qui a su nous faire partager toutes ses anecdotes sur la région, sa culture, son histoire et les croyances locales.

Le retour « dans la vraie vie » après cette belle parenthèse paisible a été un peu brutal… c’est fou comme on oublie vite cette atmosphère si particulière des villes grouillantes indiennes! Seul le retour à des températures plus clémentes nous a rendu le sourire… même si c’était trop tard pour éviter le rhume!

    9 Commentaires

  1. Yséa: les photos sont super jolie surtout la n°18(a)

    Albane: j’adore le paysage surtout les photos 1,6,13,14,15,16,17,18,19,…

  2. Et notre vache savoyarde, toujours présente ! Dites lui bien de se souvenir de tout pour nous raconter à son retour ! Esanah

    • Oui elle aura plein de choses à vous raconter cette vache au retour si elle ne parle pas que l’anglais, l’hindi ou le laotien!

  3. Magnifique 😉 Je confirme 🙂

  4. hou hou!C’est troooooooooop dément!
    Alors, vous voilà partis pour le laos.
    Vous nous direz si c’est beau le laos?

  5. super beau le paysage surtout sur la première photo et la mer de nuages wouah ! 🙂

  6. Trop classe;)les photos:)!!!;)

  7. C’est trop beau le paysage !!!

  8. juste un mot : féérique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *