Menu de navigation

Busuanga island, dernière étape philippine

on 25 Avr, 2015

Quatrième et dernière halte insulaire des Philippines, la petite ville de Coron que nous avons rejoint depuis El Nido après 10 heures de bateau. Nous découvrons une île plus aride que la précédente, mais tout aussi intéressante pour l’observation de la faune marine dont nous devenons de vrais adeptes (difficile de ne pas en être autrement dans un cadre aussi idyllique). Nous avons une première journée à nous déplacer en moto jusqu’au pied du sommet de l’île à quelques 630 mètres, avant de le gravir sous une chaleur difficile à supporter. Nous nous sommes également rendus dans un petit village qui constitue un point de départ vers les mangroves, avant de terminer cette journée par l’incontournable baignade rafraîchissante (ainsi qu’une bière fraîche, les habitudes changent d’un pays à l’autre…). La deuxième et dernière journée sur l’île a été placée sous le signe de la mer, avec une nouvelle excursion à la journée pour observer coraux, poissons mais également épaves de navires japonais coulés par les américains en… 1942! Le lieu est également très prisé des plongeurs en raison de la concentration de navires japonais qui en font un formidable site de plongée. Il est d’ailleurs étonnant de voir à quel point la nature reprend ses droits sur la ferraille, les coraux ayant envahi les épaves, laissant admirer des centaines d’espèces de poissons. En voici un petit résumé en images (merci au passage à Anahi et Arnaud pour les photos sous l’eau...

Read More

Palawan, ou la découverte de la faune marine!

on 22 Avr, 2015

Après s’être cantonnés aux baignades rafraîchissantes des plages aux eaux cristallines (du moins autant que faire se peut avec une eau à 30 degrés :-p), nous nous sommes équipés de lunettes de piscine pour aller à la rencontre des poissons tropicaux s’abritant dans les coraux de la baie de Bacuit, à proximité de la ville d’El Nido. Située sur l’île de Palawan (qui peut interpeller les amateurs de Star Wars comme ceux de l’émission Koh Lanta qui y a été tournée), l’archipel qui s’étend autour de la petite ville de pêcheurs a des allures de carte postale avec ses plages paradisiaques et ses îlots de falaises qui rappellent grandement la baie d’Hanoi que nous avions visitée au Vietnam (sauf que nous avons cette fois le soleil et la chaleur!). Mais au-delà de la surface visible de l’iceberg (non rassurez-vous il n’y a pas d’icebergs aux Philippines!), il y a tout aussi intéressant à voir dans la partie immergée. Le site est en effet protégé en raison de sa richesse marine, ce qui permet de pouvoir admirer coraux et poissons multicolores à quelques mètres du bord. Un bonheur trop rare et sans doute compté étant donné le grand nombre de coraux ayant déjà disparu à la surface du globe, que nous avons su apprécier en passant des heures entières dans l’eau à observer tout ce qui nous entourait. Après une première journée en kayak passée à arpenter les petites îles environnantes, nous avons passé une deuxième journée sur un bateau entre les principaux sites d’observation des poissons clowns et autres curiosités sous-marines. On a même eu la chance d’y apercevoir une belle tortue qui nageait paisiblement au milieu des petits poissons… Pour clore sur la face cachée de l’iceberg, nous avons aussi dû slalomer toute la journée sur l’eau entre les bateaux à touristes bien nombreux et sous l’eau entre les méduses plus ou moins grosses, qui elles aussi étaient là en nombre…...

Read More

Bohol, deuxième étape philippine

on 20 Avr, 2015

Après avoir réalisé un bref passage sur l’île voisine de Cebu, nous avons rejoint en ferry l’île de Bohol et sa principale ville Tagbilaran. Cette petite île comporte tous les attraits du voyageur à la recherche de paysages de carte postale : plages de sable fin aux eaux turquoises, rizières verdoyantes tranchant avec un ciel d’un bleu azur, curieuses collines coralliennes surnommées « chocolate hills », jolies maisonnettes en bambou tressé et peint devant lesquelles trônent l’incontournable hamac, collines escarpées s’enfonçant dans la mer… L’île a un charme certain auquel nous avons nous aussi succombé lors de la traversée d’une partie de l’île effectué lors d’une journée en moto. L’île est également connue pour abriter le plus petit primate au monde, le tarsier, cet animal si singulier présent uniquement dans cette île que nous n’avons cependant pas observé (nous vous laissons donc faire vos recherches sur internet pour voir ses yeux globuleux disproportionnés). Pour la petite anecdote, nous étions logés dans une petite auberge sur l’île voisine de Panglao, qui comprenait également une ferme bio. L’ambiance y était très sympa, tellement que tous les clients (que les employés appelaient d’ailleurs par leurs prénoms) ont été invités pour la « fiesta » du village lors de notre dernier soir. La fête a lieu une fois par an, et consiste à faire le tour des maisons du village pour déguster les préparations culinaires de ses amis ou de sa famille. Nous avons donc été accueilli très chaleureusement dans deux différentes maisons où nous avons dû dîner copieusement… deux fois donc! Voici une petite sélection qui vous donnera un tout petit aperçu de notre passage sur l’île...

Read More

A l’assaut des montagnes philippines!

on 15 Avr, 2015

Déjà une petite semaine que nous avons quitté le Japon, après y avoir passé près de 3 semaines dans une atmosphère très calme et reposante comparée aux pays précédents. En arrivant à Manille, capitale des Philippines, nous retrouvons les éléments incontournables d’un pays en développement, c’est extrêmement dépaysant en arrivant du pays du soleil levant… On troque le métro et le train nippons ultraefficaces pour les jeepneys en guise de transports en commun, les barquettes de makis des  superettes pour des repas simples dans les petites échoppes de rue, le calme et la sagesse des japonais est remplacé par la circulation chaotique et la désorganisation totale… Mais c’est bien pour cela que nous avons fait le choix de voyager, et c’est ce qui fait le charme de ce type de pays! Nous avons eu la chance d’être accueillie chez une amie franco-philippine qui vit désormais à Manille, ce qui a grandement facilité notre arrivée dans une ville pas simple (de par ses bouchons permanents qui rendent tout déplacement compliqué, sa réputation de ville dangereuse…). Ce que l’on nous avait indiqué s’est confirmé, la capitale n’est pas ce qu’il y a de mieux à voir ni à retenir de ce beau pays, et nous n’avons donc pas cherché à nous y attarder. Un problème de bus nous a pourtant obligés à y passer une journée de plus que prévu avant de nous rendre à notre première destination ; las de la chaleur et de la suractivité de la grande ville, nous en avons profité pour faire quelques achats utiles dans les centres commerciaux très modernes – et climatisés!, ainsi que se rafraîchir dans la piscine de la résidence de notre amie 😉 Nous avons tout de même beaucoup apprécié de pouvoir communiquer très facilement avec les philippins, qui en plus d’être extrêmement souriants, parlent presque tous très bien l’anglais! Après une nuit de bus sans vraiment fermer l’œil, changement de décor radical. Nous sommes dans la cordillère central de l’île de Luzon, du côté de la petite ville tranquille de Banaue, qui sert de point de départ pour le trekking dans la région. La zone est en effet mondialement connue pour ses paysages magnifiques, entre montagnes et rizières en terrasse entretenues depuis 2000 ans –...

Read More