Menu de navigation

Après avoir réalisé un bref passage sur l’île voisine de Cebu, nous avons rejoint en ferry l’île de Bohol et sa principale ville Tagbilaran. Cette petite île comporte tous les attraits du voyageur à la recherche de paysages de carte postale : plages de sable fin aux eaux turquoises, rizières verdoyantes tranchant avec un ciel d’un bleu azur, curieuses collines coralliennes surnommées « chocolate hills », jolies maisonnettes en bambou tressé et peint devant lesquelles trônent l’incontournable hamac, collines escarpées s’enfonçant dans la mer… L’île a un charme certain auquel nous avons nous aussi succombé lors de la traversée d’une partie de l’île effectué lors d’une journée en moto.

L’île est également connue pour abriter le plus petit primate au monde, le tarsier, cet animal si singulier présent uniquement dans cette île que nous n’avons cependant pas observé (nous vous laissons donc faire vos recherches sur internet pour voir ses yeux globuleux disproportionnés).

Pour la petite anecdote, nous étions logés dans une petite auberge sur l’île voisine de Panglao, qui comprenait également une ferme bio. L’ambiance y était très sympa, tellement que tous les clients (que les employés appelaient d’ailleurs par leurs prénoms) ont été invités pour la « fiesta » du village lors de notre dernier soir. La fête a lieu une fois par an, et consiste à faire le tour des maisons du village pour déguster les préparations culinaires de ses amis ou de sa famille. Nous avons donc été accueilli très chaleureusement dans deux différentes maisons où nous avons dû dîner copieusement… deux fois donc!

Voici une petite sélection qui vous donnera un tout petit aperçu de notre passage sur l’île :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *